Les associés fondateurs

Anticiper : Agir comme si on pouvait disposer de quelque chose qui n'existe pas encore et prévoir ce qui va arriver pour adapter sa conduite.

Créé au début des années 1990 sous sa forme actuelle, le cabinet de Castelnau s’est toujours impliqué dans l’accompagnement du processus de décentralisation initiée par les lois de 1982.

Cette implication, caractéristique d’un engagement au service de l’intérêt public local, s’est manifestée, non seulement au travers des missions accomplies au service des collectivités qui lui font confiance, mais également en intervenant sur le terrain doctrinal par la publication de nombreux articles, ouvrages et des actions de formation et d’enseignement de chacun de ses avocats. Cela lui permet une approche prospective et d’être ainsi disponible pour accompagner toutes les mutations qui travaillent le champ de la décentralisation.

Les avocats associés

Régis de Castelnau
Régis de Castelnau, avocat associé

Avocat depuis 1972, Régis de Castelnau a marié son activité professionnelle à un engagement au service de l’intérêt public. il a ajouté à la création et la direction d’un cabinet de référence, une grande activité dans le domaine universitaire et doctrinal. Fondateur de l’Association Française des Avocats Conseils des Collectivités (AFAC) il en est aujourd’hui le président d’honneur. Il préside également l’institut de formation Droit et Gestion Locale (DGL).

Par ailleurs, Régis de Castelnau a développé une activité éditoriale intense, que ce soit par la publication d’ouvrages et d’articles scientifiques, mais également grand-publics.

Il a enseigné le  droit de la responsabilité personnelle des décideurs publics locaux à l’Université Paris II Panthéon-Assas.

Régis de Castelnau est Chevalier de la Légion d’Honneur.

Florence Rault
Florence Rault, avocat associé

Avocate depuis 1984 Florence Rault a développé une activité très importante dans le domaine du droit pénal. Sa connaissance intime et sa pratique des Assises, qu’elle continue de fréquenter au titre des grands dossiers criminels (affaire Guy Georges, affaire Stranieri, affaire d’Outreau, affaire Guérini, affaire Dati, affaire Bygmalion…), ont constitué le socle de ce qui est devenu le département pénal du cabinet.

Son expertise en droit pénal et en procédure pénale a été dédiée à la maîtrise des enjeux répressifs de l’exercice des compétences publiques (police, marchés, action sociale, monde hospitalier, éducation, etc.) et à la définition des méthodologies propres à circonscrire, dans chaque métier, le risque pénal.

Elle a également rédigé des ouvrages sur la responsabilité pénale des agents publics.

Florence Rault est Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Retrouvez plus d’informations sur les associés fondateurs du Cabinet sur :

 

Indépendance
Efficacité
Réactivité